Saviez vous que la plupart des vêtements contiennent des matières synthétiques issues de la pétrochimie ? Sans ces matières : pas de jean stretch, pas de vêtements de sport anti-humidité, pas de kway etc…

Mais surtout, saviez vous qu’à chaque lavage en machine à laver, ces vêtements composés de substances plastiques, libèrent des millions de microfibres qui partent dans les eaux usées. Ces particules mesurent à peine quelques millimètres et se retrouvent inévitablement dans nos océans. On ne les distingues pas à l’œil nu tellement qu’elles sont petites. Ainsi, même si les eaux usées sont ensuite traitées, ces microparticules de fibres synthétiques passent à travers les filtres des stations d’épuration. On arrive quand même à se douter du problème lorsqu’on voit ce qu’il se passe dans le filtre de la machine à laver ou sèche-linge : ces fibres textiles sont agglutinées entre elles et forment de petites pelotes qu’il faut régulièrement retirer pour entretenir les appareils de lavage.

On estime qu’un tiers des rejets en microplastiques dans les océans proviennent des lavages répétés en machines des vêtements synthétiques.

Ça fait réfléchir non ? C’est une pollution invisible à nos yeux car lorsqu’on lave ses vêtements ils sortent tout propres et on a aucune idée de se qu’il se passe des eaux souillées. Et finalement personne ne semble vraiment s’en préoccuper…

Infographie: D'où viennent les microplastiques qui polluent nos océans ? | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

Les animaux marins se nourrissent malheureusement de ces microfibres plastiques. Et ces microfibres s’accumulent dans les continents de déchets qui deviennent de plus en plus au fil des années.

Quelles solutions face à cette pollution massive ?

Malheureusement à ce jour, ce problème invisible ne semble pas mobiliser grand monde. Aucune loi n’a été rédigée pour contraindre les industriels du textile à utiliser des fibres naturelles dans la conception des vêtements.

Il existe déjà des filtres à fibres textiles dans les machines à laver et sèches linge mais ils ne parviennent pas à tout retenir lors de la vidange des eaux usées.  Puis il y a ce filet pour vêtements qui existe mais qui n’est pas encore vendu à Maurice : quel dommage ! Quoi qu’il en soit, pensez à bien nettoyer vos filtres régulièrement et lavez vos vêtements à basse température : vous préservez vos vêtements et la planète !

Si chacun d’entre nous pouvait prendre conscience des dégâts…ce serait déjà un grand pas !

Il serait souhaitable de :

  • Limiter les achats de vêtements contenant des matières plastiques. Coluche disait d’ailleurs : « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! » 
  • De privilégier les vêtements contenant des matières naturelles (coton, lin)
  • Limiter les lavages et de réduire la durée des lavages en machine. A notre échelle, c’est malheureusement les seules actions que nous pouvons faire. Vous contribuez ainsi à préserver à la fois notre planète mais aussi à préserver vos vêtements (eh oui votre super robe en polyester finit petit à petit dans les océans et donc s’abîme avec les lavages.)

Enfin, prolongez la vie de vos vêtements en les donnant, vendant, échangeant sur videtonplacard.com 😉

A bientôt

Elise