Saviez vous que les industriels du textile font appel à des matériaux pour fabriquer nos vêtements non durables? Vous avez remarqué que le tee-shirt que vous acheté il y quelques semaines est déjà tout déformé après avoir été lavé plusieurs fois? C’est ce qu’on appelle l’obsolescence programmée. Ce phénomène s’applique aussi à la mode.

La Fast Fashion ou l’obsolescence programmée du vêtement

Tous les grands groupes utilisent ces méthodes. Coton de plus en fin, semelle de chaussure en plastique non durable, toute notre garde robe actuelle est largement impactée. Autrefois, lorsque nos parents achetaient une paire de chaussure, elle était conçue pour durer. Désormais, si vous portez une paire de chaussures, au bout de quelques temps, les coutures se défont, la semelle s’use anormalement vite. Les matières utilisées dans la conception des textiles ne sont tout simplement pas faites pour durer. Les fibres des tissus sont de plus en plus courtes et la qualité des vêtements s’est dégradée depuis quelques dizaines années. Pourquoi? Pour nous contraindre notamment à racheter et à suivre la mode. Et ca marche.

Des déchets textiles partout dans le monde s’accumulent et on achète 2 fois plus de vêtements qu’il y a 20 ans.

Certaines personnes penseront que ce n’est pas si grave, que cela leur permet de renouveler leur garde robe plus souvent. Egalement, elles penseront que c’est normal vu le faible prix investi dans l’article au moment de l’achat. Sauf que celle qui paye les pots cassés de cette consommation inconsciente: c’est notre planète.

L’industrie du textile est l’une des plus polluantes à travers le monde. Rejets toxiques, utilisation de coton bourré de pesticides démesurée, main d’oeuvre asiatique exploitée…pour satisfaire nos besoins de plus en plus forts en terme de vêtements. En plus de cela, les vêtements sont également traités avec des produits chimiques perturbateurs endocriniens. Voila le tableau. Ne soyons pas des fashion victims: nous devons prendre conscience de nos achats en matière de mode.

Comment lutter contre cette obsolescence?

Il y a plusieurs façons de lutter contre la fast fashion à Maurice.

Tout d’abord au moment de l’achat du vêtement, en se posant des questions:

  • Vais je porter ce vêtement? En ai-je vraiment besoin?
  • Ou est-il fabriqué?
  • Quelles sont les matières utilisées?
  • Les coutures paraissent-elles solides? Les finitions sont-elles correctes?
  • Y’a-t-il une doublure?
  • Si vous voyez votre main à travers un tee-shirt par exemple, vous pouvez déjà vous dire que ce produit n’est pas de bonne qualité (matière trop fine pour durer)
  • Son prix est-il anormalement bas? Si oui ce n’est pas forcément là aussi gage de qualité et de durabilité du produit.

Puis, lorsque vous le lavez, essayez plutôt le lavage à froid qui va limiter la déformation du vêtement. Un jean n’a pas forcément besoin d’être lavé à chaque fois que vous le portez, réfléchissez avant de tout mettre dans votre machine à laver. Si une tâche apparaît sur votre vêtement n’attendez pas pour l’humidifier avec du produit vaisselle par exemple avant de le laver: sinon vous risqueriez de ne plus le porter du tout.

Vendez, achetez, échangez ou tout simplement donnez!

Sur videtonplacard.com, il est facile de publier une annonce pour un vêtement que vous ne portez plus. Cela prend quelques minutes.

Ainsi vous donnez une seconde vie aux vêtements, chaussures, accessoires que vous ne portez plus. Une personne pourrait en avoir besoin.

Pour terminer cet article, je voudrais faire référence à la fourrure dans la mode. Il y a encore quelques années, elle était encore utilisée sur les podiums. Désormais on ne la voit plus. Souhaitons qu’il en soit de même pour les vêtements issus de la fast-fashion!

A bientôt

Elise